« Avant d’accueillir cette manifestation, il fallait une structure capable de porter la candidature du Dorat, « comme pour les Jeux olympiques » , prolonge Christophe Riffaud, aujourd’hui président de l’Association pour le mondial de tonte de moutons(AMTM). Et que ce soit de la part du ministère ou de la chambre d’agriculture, du Département, de la Région, des différentes communes et intercommunalités concernées ou d’une multitude de partenaires privés, Christophe Riffaud ne peut que se réjouir des nombreux soutiens qu’il a reçus depuis que l’idée d’accueillir les championnats du monde au Dorat a germé.»

Retrouvez l’article en intégralité sur l’édition du 9 mars 2018 – Haute vienne

Please follow and like us: